Início > Uncategorized > La FFSA demande aux élus d’agir

La FFSA demande aux élus d’agir

 

La France n’a plus de Grand Prix depuis la saison 2008, et pour l’instant il est difficile de dire quand la Formule 1 y retournera; il s’agit d’une situation qui frustre grandement la Fédération française du sport automobile [FFSA]. Son président, Nicolas Deschaux fait une sortie en règle et demande aux élus de l’état de faire leur part.

Le gouvernement a un regard sur ce sujet qui est déformé par le prisme de considérations électoralistes sous le sceau de l’écologie“, déclare Deschaux, selon des propos rapportés par l’AFP. Il en profite pour clarifier certaines perceptions.

On nous fait le procès d’être un sport polluant” dit-il, alors que le sport automobile ne représente qu’une “quantité infime” des déplacements sur les routes, qui elles comptent pour “9% des émissions de CO2 dans le monde“.

Le bilan carbone du GP de Pau, mené par une entité indépendante, était l’équivalent de 500 tonnes. Roland-Garros, c’était 155 000 tonnes. Et on ne va pas arrêter Roland-Garros, ni le Tour de France !”, remarquait-il.

Deschaux demande au gouvernement de s’impliquer en soutenant les efforts visant à ramener la F1 en France, en conjonction avec d’éventuels commanditaires. Il a d’ailleurs été étonné de voir le Premier ministre russe confirmer l’appui financier octroyé par le manufacturier automobile Lada à Vitaly Petrov, qui pilotera pour l’écurie Renault cette année.

Il faut aussi à un moment donné le soutien de sponsors et du gouvernement“, souligne-t-il. “Quand je vois Poutine qui annonce Petrov via Lada, le fossé est énorme avec ce qui se passe en France.”

Jean Todt, qui dirige la FIA depuis quelques mois, s’est déjà déclaré en faveur du Grand Prix de France; mais le français ne peut pas trop s’aventurer, cela n’étant pas son rôle. “Je suis en contact très régulier avec le président de la FIA sur ce sujet. Mais il ne peut pas se placer à ce niveau-là du débat“, Deschaux élabore. “Simplement, j’ai toutes les garanties pour qu’il puisse nous aider à un moment donné. Et il suit le dossier.”

Deux projets visent à accueillir la F1: un scénario verrait la course alterner entre le circuit de Magny-Cours et le futur circuit de Sarcelles, alors que l’autre concerne le circuit Paul-Ricard.

Pour nous, l’année 2010 est celle du permis de construire. Les travaux commenceront en 2011“, prédit François Pupponi, député-maire de Sarcelles, qui reconnaît qu’il y aura néanmoins un déficit annuel de sept ou huit millions d’euros à prévoir.

On essaie de trouver un sponsor qui paie. Ou alors l’État peut équilibrer les comptes, sachant qu’un GP de F1 rapporte 150 millions d’euros de retombées“, explique Pupponi. “Et si l’État n’est pas capable de mettre 10 millions pour avoir 150 millions de retombées…”

Quant au président de la FFSA, Deschaux est d’avis que la France devra se passer de son Grand Prix de Formule 1 pour les deux prochaines années au moins : “Ça ne serait pas réaliste de croire qu’il reviendra en 2011.”

[Source: ESPNF1] – Photo: Google

  1. Nenhum comentário ainda.
  1. No trackbacks yet.

Deixe uma resposta

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s

%d blogueiros gostam disto: